L’onboarding, un enjeu majeur pour les entreprises

Avec l’arrivée des jeunes générations toujours plus volatiles sur le marché du travail couplée à la pandémie, l’onboarding s’avère aujourd’hui un enjeu majeur.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le terme, l’onboarding désigne tout le processus d’intégration d’un nouveau collaborateur. On pourrait se dire que cette problématique ne s’adresse qu’à des secteurs où la main-d’œuvre qualifiée s’arrache, comme par exemple l’IT ou l’audit. Or, toutes les entreprises, petites ou grandes, qu’elles soient actives dans l’artisanat, l’HORESCA ou le service, sont confrontées à ce besoin de bien intégrer leurs nouvelles recrues. Recette pour un onboarding réussi.

C’est la 1ère impression qui compte

Quand on sait que 4 % des nouveaux salariés quittent leur poste après une 1ère journée désastreuse, que 22 % des rotations du personnel ont lieu pendant les 45 premiers jours, ce qui coûte à l’entreprise au minimum 3 fois le salaire de l’ancien collaborateur(1), on comprend mieux pourquoi le processus d’intégration est devenu un axe important dans la stratégie des entreprises. Il est clair que le 1er jour de travail sera décisif pour l’avenir du collaborateur et il est important de poser les jalons en amont.

La pré-intégration

Souvent négligée, cette étape, entre le recrutement et le 1er jour de travail, s’avère pourtant cruciale, surtout quand elle dure des mois. Cette période permet d’entamer une relation avant même l’arrivée dans l’entreprise et d’attiser l’enthousiasme du nouveau collaborateur. Avant son arrivée, envoyez-lui un e-mail de bienvenue en lui donnant toutes les informations pour une 1ère journée réussie. Vous pouvez même lui envoyer les newsletters de l’entreprise. Cela lui permettra de se sentir valorisé et attendu.

Le 1er jour : étape cruciale

Lors du 1er jour, il est intéressant de faire vivre à ses nouvelles recrues une expérience exceptionnelle qui s’articule autour d’une journée interactive et ludique. Fini les documents barbants dont on ne retient rien. Privilégiez l’interactivité à travers des activités en groupe, des vidéos et des discussions débat pour impliquer chaque membre. L’apprentissage par le vécu est le secret d’une journée d’intégration réussie.

La gamification au service de l’onboarding

Dans cette optique de faire vivre une expérience hors du commun à ses nouvelles recrues, la gamification s’avère un outil très efficace. La gamification permet en plus de transmettre une image dynamique et moderne de l’entreprise. Cela peut, par exemple, passer par un escape game autour des valeurs de l’entreprise, une chasse au trésor dans les services ou encore un quiz sur les process. Ces différentes mécaniques utilisent tous les ressorts du jeu qui permettent de travailler sur la collaboration et l’esprit d’équipe tout en transmettant les informations sur l’entreprise.

L’interactivité avant tout

L’interactivité doit se retrouver dans la journée d’intégration mais également dans tous les supports utilisés. Soignez le graphisme de votre manuel d’accueil et agrémentez-le de vidéos, d’interviews, de liens vers votre intranet… Évitez les blocs de texte et privilégiez les listes à puces. Pensez votre manuel d’accueil plutôt comme un magazine que comme une encyclopédie. Pensez à distiller l’information par doses, sous forme d’astuces du jour ou de quiz afin que les jeunes collaborateurs assimilent efficacement votre contenu. Vous l’aurez compris, l’intégration d’un nouveau collaborateur ne s’improvise pas et se doit d’être réfléchie et préparée, mais elle se joue également sur le long terme. Pour ce faire, l’affectation d’un mentor, la réalisation de teambuildings ou d’afterworks réguliers permettent de continuer à travailler sur le bien-être de l’employé, l’esprit d’équipe et l’attachement à l’entreprise.