Les fêtes d’entreprise : un outil essentiel pour la communication interne

Beaucoup d’entreprises organisent des sorties entre collègues et des fêtes de personnel. Mais encore trop peu souvent ces événements font partie intégrante de la stratégie de communication interne. Pourtant, au même titre qu’un journal d’entreprise, les fêtes du personnel font partie des relations publiques dont l’objectif est de renforcer la cohésion, de créer un climat de confiance, de mettre en place une culture d’entreprise et de motiver le personnel. C’est une belle opportunité pour faciliter l’échange entre le personnel et la direction, pour délivrer les messages par rapport à la stratégie d’entreprise, annoncer des nouvelles. Tour d’horizon en 6 points.

Pensez en termes d’objectif et d’impact

Les employés sont d’excellents ambassadeurs. La direction et les responsables de communication doivent garder cet aspect en tête. Donc, première étape primordiale avant de se lancer tête baissée dans l’organisation de votre événement, réfléchissez à vos objectifs : que souhaitez-vous que vos collaborateurs fassent après votre événement qu’ils ne font pas encore ? Quel est l’impact que vous désirez atteindre ? Cette réponse vous guidera tout au long de la construction de votre projet.

Pensez en termes de message

A travers cet événement, que souhaitez-vous véhiculer ? Un message de remerciement pour l’implication de vos salariés ? Une information autour de la stratégie ou d’un nouveau produit/ service ? Rassurer ? Célébrer un succès ? Intégrer des nouveaux collaborateurs ? En fonction de votre message, votre événement s’articulera différemment. Dans tous les cas, pensez langage positif, simple et motivant !

Pensez en termes de public

Après avoir défini vos objectifs et votre message, vient la question du public : qui allez-vous inviter ? Les collaborateurs uniquement ? Les conjoints ? Ou les familles ? Tout dépend de la tonalité que vous souhaitez donner à votre événement, de l’ambiance que vous désirez créer, de votre budget et de la culture de l’entreprise. Si vous souhaitez organiser un séminaire de motivation, celui-ci s’adressera uniquement aux collaborateurs. Par contre, si vous souhaitez jouer sur la convivialité et l’attachement à l’entreprise, alors mieux vaut inviter les familles.

Pensez en termes de format

Vaut-il mieux organiser un déjeuner, un goûter ou un diner ? Tous les formats sont possibles. Là encore, tout dépend de vos moyens, de votre culture d’entreprise, de votre public et de vos objectifs. Pour les familles, il vaut mieux privilégier un goûter le samedi ou le dimanche. Pour un événement à destination des collaborateurs et de leur conjoint, le vendredi soir semble être une bonne option. Enfin, si uniquement les employés sont présents, un déjeuner suivi d’une activité et d’un cocktail de clôture et le plus souvent choisi.

Pensez en termes d’animations

Pouvant sembler anodines, les animations que vous allez sélectionner pour votre événement jouent un rôle primordial. En effet, grâce à l’interactivité et à l’échange, elles contribuent à la convivialité et à la motivation. Elles peuvent permettre le dialogue et l’échange entre des collaborateurs qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble. Enfin, elles véhiculent l’image de votre entreprise. Aujourd’hui, la tendance actuelle, au lieu de faire appel à un prestataire externe, est de recruter des talents cachés en interne qui feront l’animation. En mobilisant vos collaborateurs, vous les impliquerez pleinement dans l’organisation de votre événement pour que ce dernier soit une réussite. En mettant en avant leur talent, vous renforcerez leur motivation et leur attachement à l’entreprise tout en développant des synergies entre des employés que vous n’auriez certainement pas imaginés.

Pensez en termes de longévité

Enfin, pour développer l’impact de votre événement, il est important de réfléchir à la communication en amont et en aval. Quelques mois avant, que diriez-vous de réaliser une campagne de teasing attisant la curiosité de vos collaborateurs ? En aval, il est important de faire durer le souvenir et de prendre la température en interne. La présence d’un photographe ou la réalisation d’une petite vidéo à diffuser par la suite et à répéter à des occasions précises peuvent faire des miracles. Il est aussi intéressant de demander leur feedback aux participants. Et on ne parle pas d’un feed back logistique, mais plutôt d’un échange pour vérifier si l’impact a été atteint et si les messages sont bien passés.

Netty Thines
Conseil en communication
Mediation SA